Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 15:30

Décembre 2008 : en pleine trêve hivernale, le CROUS refusait de reloger trois résidents de la Cité-U de Nanterre. Avec l’ARENE et des résidents solidaires nous avons mené la bataille en occupant le bâtiment F de la Cité- U pour le relogement de tous. Nous avons obtenu gain de cause puisque tout le monde a été relogé. Seulement, des dizaines de résidents sont non réadmis et sont donc sous menace d’expulsion. Le CROUS ne nous fera pas de cadeaux et il nous faut nous préparer dès à présent à une nouvelle bataille.

 

Pour deux de ces résidents le CROUS leurs avait fait signé un CODD (contrat d’occupation à durée déterminée).Ce nouveau contrat  permet à l'organisme qui nous loge, d'une part de pouvoir se débarrasser d'étudiants quand il le souhaite et d'autre part de diviser les étudiants entre ceux qui peuvent rester cinq ans (admis en DSE: Dossier social étudiant) et ceux qui ont un CODD et qui peuvent rester six ou douze mois. Chaque année, pour ceux qui sont admis en DSE, c'est déjà un véritable parcours du combattant. Pour être réadmis car le CROUS rajoute des conditions et menace de poursuites judiciaires les résidents dès un loyer non payé! Pour les CODD la précarité est plus grande car à la fin du contrat ils se retrouvent sans logement. Est- il nécessaire de rappeler que mettre des personnes à la rue notamment en pleine trêve hivernal ne pose aucun problème de conscience au CROUS?!  Le troisième étudiant était un DSE que le CROUS ne voulait pas reloger, pensant que le résident partirait de lui même.

 

Les résidents expulsables avec l’ARENE et la solidarité de d'autres résidents refusèrent cette nouvelle attaque du CROUS de se faire jeter dehors comme du bétail. C'est pour cela que nous avons occupé le bâtiment F de la Cité- U (bâtiment où habité les résidents expulsables et qui devait être vidé à la fin de la semaine dernière pour cause de rénovation). Au bout de quatre jours d'occupation, le CROUS relogea l'étudiant en DSE  sur la Cité-U de Nanterre et proposa aux deux autres un relogement sur la Cité-U d'Antony avec un DLE (Dossier logement étudiant).Le DLE est un contrat comme le DSE qui permet à l'étudiant de rester cinq ans en résidence. Ces étudiants ont accepté cette proposition et nous pouvons être satisfaits du relogement de ces étudiants. Par ailleurs, nouvelle anecdote pour illustrer le courage  légendaire du CROUS qui assume pleinement  de traiter les résidents comme des chiens: mercredi 10/12, alors des résidents logeaient encore au bâtiment F, le CROUS a coupé l'électricité, l'eau et le chauffage pour chasser ceux qui n'étaient pas encore partis. Cet exemple nous rappelle ce maire « humaniste » d'Argenteuil qui avait proposé d'asperger de produits toxiques les rues de sa commune pour chasser les SDF. L'attitude bienveillante et courageuse de ceux qui nous dirigent nous rend de plus en plus admiratifs!

 

Les militants de l’AGEN et de la CNT sont les seuls syndicats à avoir soutenu la lutte. Quand à l’UNEF, si seulement elle s’était contentée de ne rien faire ! En effet, le syndicat ayant un vice- président au CROUS s’est aligné sur les propos du CROUS en affirmant que les résidents menacés d’expulsions étaient des cas indéfendables car il s’agissait d’étudiants étrangers. Pour ce qui nous concerne, nous réaffirmons qu’il n’y a pas de cas d’étudiants indéfendables et que nous défendons tout les étudiants sans concession.  Le relogement de ces résidents ne nous fait pas oublier que des dizaines d'étudiants ne sont pas réadmis pour l'année 2008-2009 et que le CROUS les menace de poursuites judiciaires. Pour les pousser à partir le CROUS  n'hésite pas à user de vicieux procédés comme leurs coupés l’ALS (aide au logement): aide vitale à chaque résident pour pouvoir payer son loyer! Notons aussi que les loyers à cette rentrée ont connu une augmentation exorbitante (allant jusqu'à 78 euros pour ceux qui ont quitté les anciennes chambres de 9m2 pour aller dans les T1).

 

Le relogement de ces étudiants est un nouvel exemple qui prouve que se défendre collectivement est la seule solution pour gagner face à un organisme qui tente de nous écraser!

 

Créons un collectif de défense du logement social étudiant(CDLSE) qui regrouperait plusieurs Cité-U et qui mèneraient la bataille face au CROUS ! Nous appelons tous ceux qui veulent lutter à nous rejoindre !

 

Le CROUS n'est qu'un tigre en papier que la solidarité et la combativité des résidents saura détruire!

 

 

                                                                     LA SOLIDARITE  EST NOTRE ARME !



ARENE et Résidents de la Cité U

areneparis10@hotmail.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires