Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

/ / /

QU’EST-CE QUE L’AGEN ?

Pour un syndicalisme de combat !

L’Association Générale des Étudiants de Nanterre est née au début des années 1990 suite à une lutte intense au sein de l’UNEF. L’AGEN s’est crée pour défendre les droits étudiants et obtenir des avancées démocratiques. Nous défendons notamment les étudiants issus du monde ouvrier et des pays dominés car ces étudiants subissent de plein fouet la sélection, l’échec organisé et de nombreuses discriminations.
Notre syndicat défend le syndicalisme de combat, toujours du côté des luttes et non de la conciliation. Nous nous opposons à la mainmise des faux syndicats défaillants type UNEF qui trahissent chaque mouvement étudiant, gèrent en eaux troubles l’argent des étudiants via des mutuelles et valident les pires réformes universitaires commandées par le patronat européen. Notre combat est celui pour les droits égaux et contre une privatisation de plus en plus ouverte menée de concert par les gouvernements de gauche et de droite.

“L'université est un petit miroir dans lequel se reflètent toutes les contradictions de la société” (Lenine)

L’université n’est pas un vase clos isolée du reste de la société. Comme le disait un grand révolutionnaire le mouvement étudiant doit se positionner sur la société dans laquelle il vit et défendre une autre conception du monde que celle des classes dominantes. Notre point de vue s’appuie sur le fait que les luttes étudiantes font partie des luttes de classes. Nous vivons dans une société divisée en classes, il n’existe pas de paradis artificiel pour y échapper. Seul le marxisme militant et les luttes pour le socialisme tracent des perspectives d’avenir pour se libérer du chaos et de la barbarie actuels.

Combattre résolument le racisme institutionnel, du côté des luttes de l’immigration

Depuis de nombreuses années une politique généralisée de fermeture des universités aux étudiants étrangers non européens est mise en place par les gouvernements successifs. De plus l’apartheid universitaire vis à vis des enfants d’ouvriers d’immigrés ne cesse de s’accentuer Dans une période marquée par le délire sécuritaire et par un racisme touchant principalement les populations originaires des ex et néo-colonies, l’université ne pouvait être épargnée. Face à ce « nouveau public » étudiant en provenance des quartiers populaires les masques des pseudos humanistes tombent.
L’hostilité aux immigrés et à leurs enfants garde toujours son caractère meurtrier à l’ombre de la forteresse Europe. Le racisme banalisé et revanchard issu de la guerre d’Algérie renforce un racisme d’État qui divise «au nom de la République ». Cette face cachée organise en fait une exploitation sous la forme de l’esclavage moderne. C’est pourquoi chaque combat de l’immigration est le nôtre.

Le mouvement étudiant dans la lutte anti-impérialiste

Depuis sa création l’AGEN mène des campagnes militantes pour dénoncer les guerres et les crimes de l’impérialisme et soutenir la résistance des peuples opprimés. Notre lutte n’oublie pas de dénoncer les manœuvres de l’impérialisme français partout dans le monde.

Nous sommes dans une époque où le capitalisme est à son stade ultime, cette époque est celle de l'impérialisme, c'est à dire celle des luttes de libération nationale et des luttes pour le socialisme.

Cependant, la bourgeoisie française veut nous convaincre que nous sommes dans une ère où le Capital est indétrônable vu les défaites des expériences socialistes des années 60 à 80 du 20e siècle. En fait, les peuples doivent abattre ce système, car il est impossible à réformer.

C'est pourquoi l'AGEN s'efforce d'organiser un authentique mouvement anti-impérialiste.

En effet, l'AGEN est une voix de l'anti-impérialisme conséquent ; car elle démystifie les discours de la bourgeoisie, elle se place résolument du côté des opprimés, elle combat l'impérialisme de son propre pays : l'impérialisme français, et combat le sionisme comme une idéologie raciste et coloniale. Les résistances populaires vont et iront de l'avant. C'est le cas au Pérou, en Colombie, au Népal, aux Philippines en Turquie,...N'oublions pas que la résistance vietnamienne a remporté une victoire décisive il y a 28 ans contre les impérialismes francais et U.S., parmi les plus puissants et les plus sanguinaires.


Dans cette période de guerres de repartage, de pillage renforcé et de terrorisme d’État il faut nous rappeler ce que disait Marx : « Un peuple qui en opprime un autre ne saurait être libre ».

AGEN
(Association Générale des Etudiants de Nanterre)
Local F307, 200 av de la république 92000 Nanterre

Partager cette page

Repost 0