Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 21:09





Non à la répression !

Oui à la solidarité avec les étudiants et travailleurs grecs !



Lors du rassemblement du 12 décembre dernier en soutien au mouvement grec, six militants dont un militant de la FSE Paris VII, ont été arrêtés par les forces de l' « ordre ». Des chefs d'inculpation aussi graves que mensongers ont permis de justifier trois nuits de garde à vue, autorisées par le dispositif anti-terroriste. Pendant les trois jours de leur garde à vue, des rassemblements ont eu lieu pour protester contre la répression, regroupant plusieurs centaines de militants.

Ces dernières années, on assiste à un durcissement de la répression envers tous ceux et celles qui d'une manière ou d'une autre s'opposent au capitalisme. On l'a vu notamment au cours des derniers mouvements (CPE, LRU) mais aussi avec l'arrestation des militants de Tarnac dont on a voulu nous faire croire qu'ils étaient de dangereux terroristes. La bourgeoisie montre bien qu'elle n'a aucun état d'âme à revenir sur les acquis « démocratiques » qu'elle avait été contrainte de nous céder.

Le gouvernement voudrait par ces méthodes nous empêcher de nous mobiliser et étouffer toute contestation sociale. Nous ne nous laisserons pas intimider, au contraire, nous mettrons tout en œuvre pour construire dès le second semestre une mobilisation dans les universités.



La FSE exige l'abandon de toute poursuite

contre les militants arrêtés à la manifestation !

Non à la criminalisation des militants et des mouvements sociaux !

Partager cet article

Repost 0

commentaires