Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 12:57
greve-styl.jpg
Mr Neuman, Président de l'université de Paris 13 à decidé de consulter les étudiants par référendum sur la question : "pour ou contre le blocage", pour ce servir du non et le retourner en oui à la loi ! !
 

La présidence de l'université Paris 13 organise, le 27 novembre, auprès des étudiants, un vote à bulletin secret : « pour ou contre le blocage ? » ; mais a refusé à la délégation de l'assemblée générale du 23 novembre toute concertation. Elle a notamment refusé que le vote porte également sur la loi, enjeu réel de la mobilisation, ou même que ce vote puisse être précédé d'un débat contradictoire.

 

Or, une consultation sur le blocage sans débattre de la loi, c'est nier l'enjeu de la loi et réduire la mobilisation à un de ces moyens d'action, une façon de diviser les étudiants. Des consultations similaires dans d'autres universités ont ainsi été présentées à l'opinion publique comme une approbation de la loi. Pourtant, nous avons pu constater qu'à l'issue des différentes assemblées générales la quasi-totalité des étudiants votent contre la loi d'autonomie, mais que leurs avis, comme ceux du comité de mobilisation, divergent quant aux moyens d'action.

 

Les étudiants et personnels réaffirment que cette loi remet en cause l'accès de tous, et en premier lieu des plus défavorisés à la formation qu'ils souhaitent avoir.

 

L'AG condamne ce délit de démocratie et décidera à la prochaine séance, le lundi 26 à 10h30, de la réaction appropriée à cette manipulation.

 
Le comité de mobilisation de Paris 13

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires