Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 13:49

 


1er mai Journee internationale des travailleurs

 

 

On a raison de se revolter contre les reactionnaires!

 

 
 

Là où il y a oppression, il y a résistance. En 2008, la braise des luttes sociales couve sous les cendres. Il en faut peu pour que l'incendie prenne. Les masses luttent malgré le travail de sape des saboteurs attitrés et autres jaunes de tous poils qui gèrent la paix sociale en se sucrant grâce aux caisses noires du patronat (affaire de l'UIMM). Des dizaines de luttes se développent à travers la France. Les masses résistent. Les Sans-papiers en grève sur leur lieu de travail rappellent que le prolétariat est composé de gens de tous les horizons, que l'unité est indispensable face au racket de l'Etat et l'exploitation des patrons,face à la politique abjecte des centres de rétention, des déportations vers l'Afrique et des quotas « de cerveaux  et de bras », énième version du pacte néo-colonial. Les masses résistent. Comme les lycéens qui sortent par dizaines de milliers braver un pouvoir bourgeois qui démantèle l'éducation, comme les étudiants qui refusent que l'on privatise l'université, les caissières en grève dans la grande distribution, les ouvriers de Michelin à Toul, les mineurs grévistes de Kanaky durement réprimés, les habitants des quartiers populaires qui refusent les crimes policiers ( nous n'oublierons pas Mushin, Lamrami, Lamine Dieng, BabaTraoré, et toutes les autres victimes). Ces luttes ouvrent la voie, il faut les soutenir de toute notre énergie.


Qui sème le vent récolte la tempête. La classe dirigeante a trouvé facilement des milliards pour renflouer un système bancaire qui péréclite (pas seulement la Société Générale) mais appelle le peuple à souffrir davantage au nom de la sacro-sainte compétitivité. D'ailleurs, la destruction des droits sociaux est un projet commun de la bougeoisie (pour rappel, outre les privatisations, en 2002, Chirac et Jospin ont signé de concert à Barcelone pour l'allongement du travail de 5 ans pour tous les travailleurs). Toute condamnation vertueuse de Sarkozy et de son gouvernement qui esquivent ces faits constitue en fait une pure escroquerie. Les opprimés doivent donc impérativement construire leur propre outil de lutte et de libération.Le capitalisme est un géant aux pieds d'argile, quand la bourgeoisie claironne son invulnérabilité, il pourrit sous nos yeux. Crise financière, baisse du niveau de vie pour les masses populaires, émeutes de la faim, guerres de conquête. Des phénomènes qui sont l'expression des contradictions insolubles du capitalisme. Mais ce système ne tombera pas de lui-même. Ce qui est à l'ordre du jour, c'est la capacité des exploités et opprimés (l'immense majorité) à déployer à nouveau un projet révolutionnaire. La bourgeoisie le sait, elle qui se prépare aux révoltes en renforçant son Etat policier, en criminalisant les luttes, en emprisonnant les révolutionnaires, en se dotant d'un arsenal répressif propre à la contre-révolution préventive.



Le communisme est toujours une idée neuve. Quand Sarkozy annone religieusement « je crois au capitalisme, à l'économie de marché, à la concurrence et à la mondialisation, il faut juste réguler le système » (dernière interview télévisée),il récite le credo de toute la bourgeoisie avec le souhait que tous s'y soumettent.« Liquider mai 68 », c'est effectivement le mot d'ordre de ceux qui veulent détruire la résistance populaire face à la violence de l'Etat. Mais surtout les dominants veulent effacer jusqu'à l'idée que le capitalisme n'est pas un horizon indépassable, que la résistance doit déboucher sur la révolution. Le matraquage idéologique consiste par exemple à déverser des torrnets de boue sur l'histoire du mouvement communiste, car il a été et il sera la seule alternative conséquente à la barabarie capitaliste.

Depuis le XIXème siècle, il est de bon ton de déclarer que « le marxisme est dépassé ». Les défaites successives des révolutions socialistes ont servi de support à une gigantesque campagne anticommuniste qui annonçe tous les ans depuis 1989 la prétendue « mort du communisme « Pourtant le phénix renaît de ses cendres. Le mouvement communiste renaît partout dans le monde, principalement à travers les guerres populaires en Asie et en Amérique du Sud.Pourtant, plus que jamais le règne de la bourgeoisie impérialiste est criminel, plus que jamais la nécessité de la révolution prolétarienne doit être réaffirmée. Le programme du Manifeste du Parti communiste de Marx et d'Engels écrit il y a 160 ans est toujours d'actualité, il restera vrai, comme tous les apports du mouvement révolutionnaire depuis, tant que la lutte mondiale entre la bourgeoisie et le prolétariat n'aura pas été menée à son terme.


Sans objectif révolutionnaire aucune victoire véritable ne pourra être obtenue.

 

 

Oser s'organiser, oser lutter, oser vaincre!

 

Vivent les résistances populaires contre l'impérialisme!

 

 

AGEN Association Générale des Etudiants de Nanterre 

Partager cet article

Repost 0

commentaires