Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 13:29

  l-ordre-regne.jpg

 

 

 

« Je salue le sang froid et le professionnalisme des forces de l’ordre en France »

Eric Woerth (ministre du travail), Sénat, 14 octobre.

 

 

 

 

A Montreuil, Jeudi 14 octobre, lors des manifestations contre la réforme des retraites, un lycéen a été blessé par un tir de flash ball. Le CRS a visé la tête. Le lycéen, Geoffrey Tidjani, risque de perdre son œil.

Chez les lycéens c'est la consternation puis la colère ; (Vidéo sur le site rue89). A Caen, dans le même contexte de grève, suite à un tir de gaz lacrymogène un jeune de 19 ans souffre d’un enfoncement de la boite crânienne. Vendredi dernier à Nanterre, lors d’une manifestation, plusieurs lycéens et étudiants se font tabasser dont un étudiant de Nanterre qui est lourdement blessé au crâne.


 

 

Partout en France, des jeunes sont visés au visage, blessés ou mutilés par les forces de l’ordre.



 

 

Bavure ou politique répressive préméditée et organisée ?

 


 

Ce cas évoqué de Montreuil est loin d'être une exception. Il y a un an un lycéen de la même ville avait connu le même sort. La semaine dernière, de nombreuses interventions policières ont eu lieu dans plusieurs lycées en France. Vendredi dernier, des CRS ont réprimé les grévistes de Joliot Curie (Nanterre). Après avoir été attaqué au gaz lacrymogène, les lycéens se font tabasser. Parmi les victimes, Matthew étudiant en sociologie à Nanterre est lourdement blessé au crâne. S’en suit une dizaine d'interpellations et des procès sont déjà engagés. Des lycéens et étudiants de Nanterre passent en procès en décembre. Les chefs d’accusation sont multiples : rébellion, violence sur agent pour certains et pour Matthew c’est rébellion, violence sur agent ayant entraîné 20 jours d’ITT. En France les peines commencent à tomber : un lycéen de Meaux a été condamné à un mois ferme !


 

 

La crainte de la bourgeoisie d'un mouvement de masse.


 

Cette répression vient de la crainte qu'ont nos dirigeants que les masses populaires s'unissent dans un vaste mouvement. En effet, les travailleurs en grève puis les lycéens qui les rejoignent remettent en cause la paix sociale. Déjà cet été, on a tenté de trouver des boucs émissaires : les Roms, les immigrés et les jeunes des quartiers populaires pour masquer la responsabilité de la bourgeoisie dans la crise. Seulement, on ne se laissera pas berner. La démolition des acquis sociaux, la précarité grandissante et la fascisation sont de l'unique responsabilité de ceux qui dirigent.


 

 

Les étudiants doivent rejoindre le mouvement ! La fac de Nanterre doit se mettre en grève !


 

A Nanterre, les travailleurs du dépôt d'essence, de la mairie sont en grève. Les lycéens le sont aussi. Nous devons également nous mettre en grève par solidarité avec les grévistes, les réprimés mais aussi parce que l'on est concerné ! La dégradation de nos conditions de vie (chômage, précarité, privatisation des services publics…), les plans d’austérité, la répression et le racisme d'Etat doivent nous faire réagir ! Mettons-nous en grève ! Le renfort des étudiants au mouvement ouvrier peut faire pencher la balance en faveur de la mobilisation !


 

Nous appelons donc à la création d'un comité de lutte:

travailleurs, lycéens, étudiants.


 

 

VIVE LA GREVE !


 

SOLIDARITE AVEC LES REPRIMES!

 


 

POUR L'UNITE DE LUTTE : TRAVAILLEURS, LYCEENS, ETUDIANTS!

 

 

AGEN (pour un syndicalisme de combat)

 

arton1642.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires