Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 18:56

 

philippines drapeau logo---guerilla.gif

Message de solidarité de l’AGEN (Association Générale des Etudiants de Nanterre) et du Comité anti-impérialiste (France), pour la quatrième assemblée mondiale de l’ILPS, Manille, juillet 2011.

 

Nous saluons chaleureusement les centaines de délégués, représentants d’organisations démocratiques et de partis révolutionnaires, qui sont venus des quatre coins du monde et qui se réunissent actuellement à Manille.

Nous partageons pleinement les objectifs d’ILPS et de sa  IV° assemblée mondiale.

Notre idéal est commun. 

Un idéal qui part du refus de vivre dans un monde qui engendre la guerre, les tortures, l’exploitation et la misère sans lever le petit doigt.  Notre but commun est de « renverser toutes les conditions sociales où l’homme est un être abaissé, asservi, abandonné, méprisable » comme le disait Marx.

C’est pourquoi nos combats s’inspirent des vôtres, camarades. Nos cœurs battent au rythme de vos luttes.

Les milles batailles actuelles menées des Philippines à l’Inde, du monde arabe à l’Europe, de l’Amérique à l’Afrique, sont un même fleuve. Ce sont les batailles d’une même guerre pour libérer toute l’humanité asservie, le prolétariat mondial, d’un système criminel.

Chacun peut constater qu'à travers le monde les peuples n’acceptent plus leur sort. 

Les révoltes des masses populaires au cœur des pays impérialistes comme en Grèce ou en Espagne, les Intifadas héroïques contre les régimes sanguinaires et soumis à l’impérialisme dans les pays arabes, les résistances armées contre les occupations en Palestine, Lybie, Irak, Afghanistan, montrent que les peuples ne sont pas impuissants face à la tyrannie.

Mais seul le renversement définitif des classes dominantes et l’instauration d’un nouveau régime social pourra briser les chaînes qui entravent les peuples et les classes opprimées. Finalement, les révoltes populaires ne peuvent être victorieuses qu’avec la prise de conscience que seuls le socialisme et le communisme peuvent libérer les opprimés et les travailleurs du monde entier.

C’est cela l’actualité de la révolution mondiale. C’est ce programme qui est posé à l’ordre du jour en premier lieu par les maoïstes en Asie. Ces révolutions en cours pavent la voie de la nouvelle vague des révolutions du XXI°siècle.

C’est pourquoi nous saluons les 40 ans de lutte aux Philippines pour la Nouvelle Démocratie, une lutte impulsée par le PC des Philippines.

C’est pourquoi nous saluons la mémoire du dirigeant maoïste Azad Cherukuri Rajkumar et de tous les martyrs de la révolution en Inde qui ont sacrifié leur vie au service du peuple.

Nous saluons aussi les camarades de la Voie Démocratique Basiste du Maroc et nous nous battons pour la libération des camarades de Ilham Hasnaoui jetés en prison par un régime despotique soutenu par l’impérialisme français.

Ces grandes guerres populaires et ces mouvements de lutte exemplaires font renaître le mouvement communiste qui n’est pas une hypothèse mais un mouvement vivant et combattant.

Elles montrent que la fusion entre la résistance des masses les plus opprimées et la conception communiste est possible et qu’elle est la seule voie pour leur libération effective.

 

La situation mondiale actuelle est déterminante car l’idée qu’il n’y a pas d’alternative au capitalisme mondial, une idée inoculée comme un poison par les classes dominantes depuis des décennies, cette idée commence à s’effondrer devant les ravages causés par la crise générale du capitalisme et les guerres impérialistes.

Nous sommes des militants internationalistes de France et nous vivons « au cœur de la bête » dans un pays dont la classe dirigeante mène des guerres de rapine en Afrique et au Moyen-Orient. En France, la bourgeoisie décrète comme solution à la crise la persécution des travailleurs immigrés et mène tambour battant des campagnes de haine raciste sur des thèmes ethniques et religieux. Dans ces conditions, la lutte anti-impérialiste est aussi une lutte d’autodéfense, c'est aussi une lutte pour l’unité des masses populaires.  

Sur l’université qui a vu naître le mouvement de Mai 68, nous avons maintenu un courant révolutionnaire. L’AGEN est un mouvement étudiant révolutionnaire qui a été initié par le combat contre la première guerre du Golfe. 

Dès lors le combat contre l’impérialisme et le soutien aux luttes populaires constitue pour nous un vecteur central. 

Nous nous battons également contre la fabrique des inégalités dans l’enseignement supérieur : contre les inégalités sociales et le racisme institutionnel. 

Dans la logique de notre mouvement, nous combattons également l’idéologie bourgeoise, sous toutes ses formes, qui tente de faire la promotion du capitalisme ou qui présente des alternatives politiques réformistes comme étant révolutionnaires. 

Enfin, le soutien aux prisonniers révolutionnaires représente une question centrale pour nous. Nous menons depuis plusieurs années une campagne de soutien, pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, un militant communiste libanais, fervent défenseur de la cause palestinienne qui  est emprisonné en France depuis 28 ans.

Nous avons initié il y a quelques mois un comité anti-impérialiste qui a pour objectif de dénoncer et combattre l’impérialisme sous toutes ses formes.

Voici les différents points de la plateforme :

Ø   Le combat contre l’impérialisme est un combat contre le capitalisme !

Ø   Lutter contre l’impérialisme sous toutes ses formes et en particulier contre l’impérialisme français!

Ø   Soutenir les guerres populaires et les révolutionnaires dans le monde !

Ø   La solidarité avec la Palestine comme combat contre le colonialisme sioniste !

Ø   Soutenir les jeunesses révoltées en Europe et dans le monde !

 

A bas l’impérialisme !    

Vive les guerres populaires et les luttes révolutionnaires en Asie et partout dans le monde !

Vive la solidarité internationale des peuples !

Partager cet article

Repost 0

commentaires