Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 17:36


arton1642.jpg

Les étudiants doivent choisir leur camp!

 

Face à la privatisation et l'austérité, qui vont de pair avec une crise générale du capitalisme, la jeunesse étudiante doit se positionner! Doit-on être les larbins passifs d'un système qui nous écrase ou chercher l' issue?

 


Sur notre université les étudiants ont déjà su se positionner ces dernières années face aux politiques libérales et capitalistes. Notamment lors de deux grèves en 2007 et 2008 contre la privatisation de l'université et son décret d'application: la LRU (Loi sur les Libertés et les Responsabilités des Universités). Un mouvement qui fut stoppé en 2007 par l’envoi des forces de l’ordre sur l’université (vidéo sur you tube) et par la trahison de l'UNEF... Depuis, nous ne pouvons que constater les conséquences néfastes de cette loi : des diplômes payants (ex : magistère d’histoire socio à 900€), laboratoires de recherches appauvris, les enseignants arrivés à la retraite ne sont pas remplacés... Bien que la LRU et la "masterisation" des concours soient passés en force, nous continuons à nous y opposer. Car ces mesures ne font qu’accentuer gravement la sélection et la ségrégation sociale à l'université.

 

Cette privatisation dictée sous l'égide de l'union européenne prévoit « l'autonomie » financière des établissements et la création de « pôles d'excellences ». Résultat: des universités comme Nanterre qui accueillent des étudiants de toutes origines ont vu leurs budgets réduits alors même que la demande d'inscriptions augmentait. Des postes ont été gelés et des chargés de TD ne sont pas renouvelés. L'université va devoir refuser de nombreuses inscriptions, augmenter ses frais d'inscriptions, fermer ou jumeler les filières jugées « non rentables » et trouver des partenariats avec des entreprises privées, au plus grand bonheur des multinationales de la Défense. Ainsic'est l'accès à tous à l'université qui est encore réduit et son indépendance critique vis à vis du monde économique qui est sacrifiée sur l’autel du bénéfice et de la rentabilité.

 

La privatisation de l'université s'accompagne d’une privatisation du service social et du logement étudiant. A défaut de construire des cités-u sociales, nous voyons depuis plusieurs années pousser comme des champignons des logements étudiants privés. On a pu voir alors une augmentation exorbitante des loyers. En 2011, 21 CROUS sur 26 ont connu des baisses de leurs subventions par l’Etat. Le CROUS doit récupérer de l’argent sur le dos des étudiants. En ce qui concerne les anciennes cités-u publiques comme celle de Nanterre, une chasse au pauvre s’opère (expulsions en pleine trêve hivernale en 2011, augmentation de 72% du loyer en cinq ans, préférence nationale…). Le Resto U ferme désormais ses portes le soir car « trop cher ». Les bourses sont totalement insuffisantes et un étudiant sur deux est obligé de se salarier au détriment de ses études! Les plus pauvres sont écartés de l'université et la sélection sociale s'aggrave.

En ce sens nous dénonçons également la trahison des syndicats institutionnels type UNEF et l'opportunisme qui consiste à faire croire que les étudiants gagnent des victoires en se contentant de voter aux élections universitaires. Ils font ainsi croire à la victoire en récupérant les miettes données par Sarkozy alors que la situation est désastreuse! Ce chemin ne fait qu'ouvrir la voix à la réaction, à l'extrême droite et aux syndicats « jaunes » comme le MET (droite universitaire) qui ont fait une percée aux dernières élections universitaires.

 

Des réformes « accidentelles » ou idéologiques?

Ces réformes ne sont pas le simple avatar de ministres dégénérés, ce sont des plans élaborées par la classe au service du capitalisme et de ses propres intérêts, la bourgeoisie Européenne, qui cherche à démanteler le service public et les acquis sociaux obtenus de hautes luttes (enseignement gratuit, retraites, hôpitaux, sécurité sociale, chômage). Autant de marchés qui sont ou seront récupérés par les banques et les grandes entreprises (fonds de pensions, etc). Ces plans sont imposés sous la pression des « marchés » et leurs larbins, avec l'appui du FMI et de la BM. Cette privatisation a par exemple été imposée à la Grèce en échange de taux d'intérêts plus faibles, contre le propre choix de son peuple.

 

Les étudiants doivent choisir leur camp. Soit nous nous positionnons contre ce saccage au coté des peuples, soit nous laissons faire la bourgeoisie assoiffée de profit qui nous dessine misères, chômage et guerres impérialistes! Les prochaines élections présidentielles, qui nous offrent le choix entre la peste et le choléra, ne feront que retarder l'échéance.


Pour nous la question sociale et la solidarité internationale sont liées car le capitalisme en crise s'attaque aux forces productives (licenciements, privatisations, baisses des aides, etc.) dans de  nombreux pays et prépare de nouvelles guerres pour régénérer ses profits...

 

C'est pourquoi dans ces conseils, comme à l'extérieur, nous devons nous battre contre les mesures qui s'attaquent aux peuples et à leurs acquis.

L'offensive réactionnaire qui apparaît sous couvert de la privatisation, de la crise et de l'austérité, n’est en réalité que le programme du patronat européen contre les peuples!

 

Nous avons choisi l’autre camp... Nous sommes pour un front de lutte contre la privatisation, l'austérité et le racisme d'Etat ! Rejoignez-nous !

 

 

Dans de nombreux pays également, les étudiants se sont soulevés contre cette « marchandisation » de l'enseignement (Grèce, Italie, Angleterre). En ce moment même des étudiants comme au Chili ou au Maroc se battent contre ces plans capitalistes qui remettent en cause l'enseignement public. Comme nous l'explique ces étudiants au Maroc:

« Les étudiants boycottent fermement les examens dans la continuité de leur lutte pour une meilleure éducation et la démocratie, réfutant la soi-disant "réforme de l'université", qui est un plan impérialiste et réactionnaire visant à privatiser le secteur de l'éducation et ouvrir ses portes au Capital avide, et à priver l'accès aux pauvres de l’éducation supérieure » Déclaration des étudiants de Marrakech, 23/01/12

 


OSEZ LUTTER OSEZ S'ORGANISER OSEZ VAINCRE!

 

L'AGEN a obtenu un siège aux élections pour maintenir une voix de la contestation dans les conseils! Lors des prochains conseils universitaires nous demanderons:

- Que l'université se positionne pour l'augmentation massive du nombre et du montant  des bourses. Nous demanderons que les étudiants salariés puissent choisir entre CT et CC les matières de leurs choix.

-  Nous demanderons le gel des loyers à la cité U de Nanterre et l'interdiction d'expulser des résidents pendant la trêve hivernale en fermant leurs chambres. Nous demanderons la réouverture d'un lieu ou se restaurer le soir à 3€!

- Nous demanderons que l'université condamne les lois racistes à l'encontre des étudiants étrangers et qu'elle condamne les propos de Yves Roucaute (enseignant à Nanterre qui revendique avoir écrit les propos racistes de Guéant sur « l'inégalité des civilisations »).

- Enfin nous répondrons à la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions contre l'Apartheid, l'occupation, la colonisation, le Mur) en solidarité avec le peuple palestinien en refusant tout partenariats entre notre université et les institutions israéliennes!

 

 

 


AGEN (Association Générale des Etudiants de Nanterre)                 Facebook: AGEN                     

Local F307 (3ème étage du bâtiment de droit)

Mail:    agenparis10@hotmail.com                                          Site:   agen-nanterre.over-blog.com                      

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires