Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 20:54


journées anti-imperialistes
  

« Les naxalites  sont la plus grande menace pour la sécurité intérieure de l’Inde  et une entrave au développement » Voici les mots du premier ministre indien Manmoham Singh, devant les chefs de gouvernements des Etats Indiens, le 13 Avril 2006.

Depuis, le gouvernement indien a lancé une guerre totale contre les "rebelles"  maoïstes dans différentes régions du pays. En effet, un déploiement de 75000 hommes a été mis en place, appuyé par une campagne politico-médiatique préparant à cette guerre contre le terrorisme. A cette mise en scène, ne manquait plus qu’un nom sorti d’un film hollywoodien : «l’opération green hunt ».  

Derrière cette mise en scène si savamment orchestrée se cache une vraie guerre ouverte des dirigeants indiens contre une grande partie de leur peuple, la partie la plus défavorisée. L’Inde c’est, rappelons-le, 24 milliardaires en 2006 pour 40% de la population vivant sous le seuil de pauvreté. Les maoïstes  font partie de la frange la plus pauvre de la population indienne, comprenant un grand nombre de dalits (plus basse caste). Ils essayent d’organiser et d’armer les masses laborieuses d’Inde pour résister à l’exploitation des riches. Tout démarre en 1967 au Bengale Occidental: les paysans du village de Naxalbari ont saisi le riz d’un propriétaire foncier, puis, différents groupes armés maoïstes, les naxalites, ont implanté leurs maquis dans les forêts et les campagnes isolées. Depuis, la progression des naxalites n’a cessé de croître. Ils sont aujourd'hui présents dans plus du tiers du pays, faisant frémir les plus gros propriétaires de capitaux du pays.

 

Aux Philippines, les trois-quarts des pauvres vivent à la campagne. Aujourd’hui, les paysans ploient toujours sous l’exploitation d’un système semi-colonial et semi-féodal.  La New People's Army y mène depuis 40 ans une guerre populaire. En effet, cette révolution se base et est menée par les masses armées sous la direction du Parti Communiste des Philipinnes.

Le comité anti-impérialiste a invité un camarade des Philippines pour qu’il nous explique comment fonctionnent les zones rouges libérées. Il nous expliquera la situation actuelle et notamment les conséquences d’une "guerre anti-insurrectionnelle" menée par l’Etat (nommée Oplan Bantay Laya) qui vise sans distinctions population civile et combattants de la NPA. La place centrale des Etats Unis dans l’exploitation d’une grande partie de la population philippine et dans la répression de tout mouvement de contestation y sera aussi abordée .

Aujourd’hui, il existe des mouvements révolutionnaires qui posent la question du communisme. Ces deux guerres populaires en sont l’exemple. Ces pays et ces révolutions concernent à l’heure actuelle des centaines de millions d’êtres humains. Pourtant, aujourd’hui en France, il y plane un vrai mutisme politico-médiatique. Pour briser ce silence, venez en discuter, comprendre la situation concrète dans ces pays et débattre de ces révolutions en cours en présence de Dan réfugié politique membre du PCP (parti communiste philippin) et du comité de soutien à la révolution en Inde.


Vive la solidarité internationale des peuples !

Vive les luttes révolutionnaires en Asie et partout dans le monde !

 

COMITE ANTI-IMPERIALISTE


MEETING DÉBAT JEUDI 31 MARS 2011

AMPHI C1 (UNIVERSITÉ DE NANTERRE)

Partager cet article

Repost 0

commentaires