Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 23:36



Nouveaux cas de répression à Toulouse :


riposte et solidarité !


Aujourd’hui 14 novembre à 14h, SOS tout petit, groupuscule réactionnaire anti-avortement,était venue manifester devant la cathédrale Sainte-Étienne à Toulouse.

Une contre manifestation c’est rassemblé au même moment pour revendiquer et lutter pour le droit à l’avortement aujourd’hui gravement remis en cause en France, tant sur le plan matériel, que sur le plan moral.

Ce n’est pas la première fois que des contres manifestations se mettent en place pour lutter contre ces quelques réactionnaires, seulement aujourd’hui, la BAC et les forces de police en ont  profité pour alpagués et intimider purement et simplement des militant-e-s syndicalistes de lutte.


A l’heure actuelle, un de nos camarades a été arrêté par les forces de police, une autre se retrouve à l'hôpital avec le crâne ouvert.

La contre manifestation s’était pourtant déroulé dans le calme, ce n’est que plus tard que les milices au service des réacs de tout poils et de la bourgeoisie ont chopés notre camarade, et en ont blessés plusieurs autres.


Ceci ne relève aucunement de l’accident : les flics ont clairement eu l’intention d’arrêter des militant-e-s syndicalistes de lutte. Se sont eux qui ont commencés à chargés, ce sont les mêmes qui ont arrêtés notre camarade après l’avoir repéré et montré du doigt auparavant.

Nous ne pouvons céder à l’intimidation et à la répression exercée envers nos camarades !



Les forces de police et derrière elle toute la bourgeoisie nous lance une véritable déclaration de guerre !



Dès maintenant, nous appelons à un rassemblement devant le commissariat central de Toulouse pour demander la libération sans condition de notre camarade.



Une attaque contre l’un d’entre nous est une attaque contre tous !


Face à la répression, la solidarité est notre arme !





Partager cet article

Repost 0

commentaires