Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 13:54



Nous mettons en ligne un article publié par la revue REFLEXes en date de Janvier 2009. Cet article nous semble encore d'actualité.



Publié le 22 janvier 2009, mise à jour le 23 janvier 2009
par REFLExes   link

Nous l’avouons bien volontiers, le titre est volontairement provocateur et réducteur. Pourtant, cette association d’idée n’est pas que pur plaisir ou pure bêtise au regard des quelques éléments suivants, lus, vus et entendus sur nos médias nationaux.

 

SOS Racisme, ainsi que le MRAP, la Licra et bien d’autres viennent de dénoncer l’agression de 3 adolescents par des militants de la Ligue de Défense Juive (LDJ) lors d’une distribution de tract devant le lycée Janson de Sailly à Paris le jeudi 8 janvier. Fort bien !

 

Nous ne nous étendrons pas sur cette agression, ses origines et causes profondes, ni sur cette capacité étonnante qu’a la LDJ, ou du moins son responsable Michaël Carlisle [1] , à ne jamais assumer les actions de ses jeunes (voire parfois très jeunes) militants, généralement violents (voire parfois très violents), et leurs débordements [2].

 

Par contre cela nous rappelle tout simplement un procès que nous avions suivi avec intérêt en novembre 2006, celui d’un des membres les plus illustres de la LDJ à l’époque, le bien nommé Antony Attal [3]. Ce dernier comparaissait alors pour la énième fois pour une agression physique commise en 2005 contre une enseignante qui faisait signer un appel de solidarité avec les travailleurs et syndicalistes palestiniens lors d’une manifestation de défense des services publics. Comme à son habitude il n’avait pas pris de risques et était accompagné de quelques amis quand même. Nous avions été fort surpris à l’époque de voir que son avocat n’était autre que Me Léon-Lef Forster, un des avocats de SOS Racisme et de Julien Dray [4].

 

C’est d’ailleurs au nom de SOS Racisme qu’il porta plainte l’année dernière contre Pierre Péan pour « diffamation raciale » et « discrimination raciste » à propos de son livre Noires fureurs, blancs menteurs (Ed. Fayard). Il est donc naturellement aujourd’hui l’avocat de Julien Dray dans ses déboires financiers avec les associations satellites de SOS-Racisme [5], mais… il est aussi celui de Charles Pasqua dans l’affaire de l’Angolagate, ou dans celle plus ancienne de son financement de campagne illégal pour les élections européennes de 1999.

 

Nous savons bien qu’en tant qu’avocat, on se doit de défendre tout le monde (Jacques Vergès l’a assez martelé par le passé !!)… Et finalement J. Dray et C. Pasqua n’étant guère pour nous que les deux facettes d’une même pièce, cela ne nous choque pas spécialement. Nous trouvons cependant plus étrange qu’en tant qu’avocat de SOS-Racisme on puisse non seulement défendre, mais même simplement avoir des relations avec un membre de la LDJ, sauf à penser que ce brave Antony l’aurait à l’époque choisi par hasard ? Mais est-ce crédible ?

 

Mais alors, extrapolons un peu, que ferait Me Forster s’il devait au nom de SOS-Racisme se porter partie civile contre les militants de la LDJ responsables de l’agression de jeudi dernier, et cela après en avoir défendu un des éléments les plus violents ?! Légère contradiction non ?

 

 

Proces nov2006

Antony Attal sortant de l’audience avec ses gants de velours !!!


[1] « porte parole » de la LDJ selon Wikipédia, mais que pour des questions de commodité nous appellerons ici Jean-Claude !

 

[2] Ce refus d’assumer allant même dans bien des cas, et notamment pour cette affaire, jusqu’à la condamnation pure et simple, sympa la solidarité à la LDJ. Ce fut aussi le cas pour l’agression en avril 2008 de cinq personnes à la sortie d’une soirée de soutien à Georges Habache, en présence de Georges Malbrunot auteur d’une biographie de l’ancien leader du FPLP sous forme d’entretiens ou en février 2008 lors de l’agression de deux jeunes en marge du rassemblement à la mémoire d’Ilan Halimi à Paris. Il serait possible d’allonger encore la liste mais cela deviendrait fastidieux…

 

[3] Mais oui ! Ce jeune homme distingué qui se grattait l’entre-jambes en signe d’expression d’un fort mécontentement face à des contre-manifestants lors du gala de soutien à Tsahal à Levallois, scène inoubliable que nous devons à l’équipe de Lundi Investigation de Canal +. Et qui accessoirement avait déjà été condamné pour faits de violences en 2004 (10 mois de prison avec sursis et 2 ans de mise à l’épreuve), défendu à cette occasion par Gilles-William Goldnadel. Étant aujourd’hui plus souvent en Israël qu’en France, on le rassure, il ne manque à personne ici.

 

[4] Julien Dray dont le frère cadet, Jean-Paul, était, pour mémoire, responsable du Bétar-Tagar en France avant de faire son Alyah et décrit par L’Express en juin 1994 comme étant « un homme passionné, capable de violence et proche de Jacques Kupfer » (sur Kupfer, ancien responsable du Betar France, du Likoud de France, puis du Likoud Mondial, signalons juste son dernier texte intitulé « Gaza doit pleurer » (sic !) et dont la phrase « Pour que notre victoire soit réelle et efficace, un sentiment de défaite et de désespoir doit submerger Gaza et TOUS ses habitants » résume à elle seule le ton général de ce texte, qui bien entendu a trouvé immédiatement sa place sur le site de la LDJ).

 

[5] Affaires qui, vous vous en doutez, ne surprennent personne à REFLEXes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires