Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 13:51



La librairie Résistances, à Paris XVIIème, vient d’être la cible, une fois de plus, d’une agression de la part de la « Ligue de Défense Juive ».

"Dans la nuit du vendredi 19 juin au samedi 20, les voyous ont ainsi tagué le rideau de fer de la librairie, avec une étoile à six branches et le sigle de leur groupuscule, le tout à la peinture bleue.

Etant le gérant de la librairie, je me suis rendu rendu mercredi au commissariat de police, pour déposer plainte.

A peine ai-je commencé mon récit qu’une fonctionnaire de police me demande : « Etes-vous, vous même, de confession juive ? »


« Je n’ai pas à répondre à une question pareille. D’ailleurs, la dernière fois qu’un policier français a posé cette question à ma mère, c’était en novembre 1942. Soyez gentils de ne pas recommencer ... »

« Mais, vous n’avez pas compris, Monsieur, cette fois c’est pour votre bien », poursuit une de ses collègues, ennuyée.


« Non, ce n’est pas pour mon bien. Je suis venu pour dénoncer une infraction, il appartient à la police et à la justice de qualifier les faits, et ce ne sont pas mes croyances, quelles qu’elles soient, qui détermineront cette qualification », expliqué-je à un troisième.


Celui-ci finit par se ranger à mon argumentation, et enregistre la déposition. Je lui rappelle que la Librairie Résistances a été la cible d’une attaque, par une demi-douzaine d’individus porteurs de bombes lacrymogènes, le 7 décembre 2006, à l’occasion d’une conférence donnée par les universitaires israéliens Tanya Reinhart et Aharon Shabtaï, au cours de laquelle deux personnes furent blessées. Je lui indique également que notre librairie a été la cible de plusieurs autres taguages signés LDJ, dont les auteurs courent toujours.


Après relecture, je signe mon PV de déclaration, et le fonctionnaire me remet un récepissé intitulé comme suit : « Dégradation volontaire de bien privé – Inscription à caractère antisémite ».


On se demande bien ce qu’attend Sammy Ghozlan, responsable du « Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme » pour demander la mise hors d’état de nuire des antisémites de la LDJ ? "

 


Par Nicolas Shahshahani

 


 

CAPJPO-EuroPalestine link

Partager cet article

Repost 0

commentaires