Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 17:22

La Gauche Indépendantiste

et les élections au Parlement basque

 

Dimanche dernier, premier mars, ont eu lieu les élections parlementaires dans les trois territoires basques qui conforment la Communauté Autonome Basque. La principale particularité de ces élections réside dans leur caractère pleinement antidémocratique, dans la mesure où les candidatures de la plateforme électorale Demokrazia 3 Milioi (D3M), option de la Gauche Indépendantiste, ont été illégalisées para l’État espagnol.

 La campagne électorale a été conditionnée par la persécution à laquelle s’est vue  soumise la plateforme Demokrazia 3 Milioi qui, face  à l’illégalisation et malgré le fait de voir ses votes considérés comme nuls, décida de maintenir la campagne et de se présenter aux élections. Ces dernières semaines, des dizaines de personnes ont été arrêtées et des centaines d’autres identifiées par les différents corps policiers qui opèrent au Pays Basque. Des fouilles de locaux ont été réalisées afin d’éviter que la Gauche Indépendantiste ne poursuive sa  propagande électorale et ne puisse distribuer les bulletins de vote de D3M. La vision de  centaines d’hommes armés poursuivant des bulletins de vote est d’ailleurs pour le moins curieuse.

 Cette répression juridico-politico-policière exercée par le Gouvernement espagnol (PSOE) a un double objectif : d’une part, annuler politiquement la Gauche Indépendantiste étant donnée qu’elle incarne le moteur du changement politique et social qui aura lieu en Euskal Herria, et d’autre part, manipuler les résultats électoraux à sa faveur dans la mesure où, sans la présence de la Gauche Indépendantiste, le bloc espagnoliste obtient plus de parlementaires.

Les résultats des élections au Parlement Basque nous mènent aux conclusions suivantes :

- Bien que l’État espagnol et le Gouvernement basque aient mis en marche toute leur machinerie répressive, la Gauche Indépendantiste a réalisé un acte massif de désobéissance civile. Face aux illégalisations, des milliers de personnes ont pris part à la campagne en placardant les affiches de propagande, en assistant aux meetings politiques ou en distribuant des millions de bulletins de votes illégaux de D3M dans presque tous les foyers des provinces de Araba, Bizkaia et Gipuzkoa. 

- Finalement, plus de 100.000 personnes (le 8,8% des votes déposés) se sont rendues aux urnes pour voter Demokrazia 3 Milioi. Si ces votes étaient valides, D3M obtiendrait 7 des 75 parlementaires. 

- Le parlement basque qui s’établira suite à ces élections basées sur l’exclusion sera dépourvu de toute légitimité.

- De même, le prochain Gouvernement basque sera dépourvu de toute légitimité.

- Les résultats électoraux découlent de la manipulation du Gouvernement du PSOE qui a créé une situation d’exception pour pouvoir articuler une majorité unioniste espagnole qui ne répond pas à la réalité basque.

- Les options politiques qui défendent le droit de la société basque à décider son futur ont obtenu 633.649 votes face aux 482.839 des unionistes espagnols. Cependant, suite à l’exclusion de la Gauche Indépendantiste patronnée par le PSOE, les unionistes espagnols ont obtenu une majorité parlementaire. 

Face à cette situation de vide  démocratique et de privation des droits fondamentaux, la Gauche Indépendantiste maintient son pari de lancer une offensive politique pour construire dans ce pays un cadre démocratique dans lequel tous les droits de toutes les personnes qui composent Euskal Herria soient respectés et où tous les projets politiques puissent se mener à bien en égalité de condition, y compris celui de la Gauche Indépendantiste : l’indépendance et le socialisme pour Euskal Herria.


Gauche Indépendantiste

Pays basque, le 2 mars 2009

http://www.ezkerabertzalea.info/

Partager cet article

Repost 0

commentaires