Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 00:33













Communiqué de l’Association Générale des Etudiants de Nanterre


 

Ces dernières années le mouvement étudiant au Maroc connaît un nouvel essor encadré par l’UNEM (Union Nationale des Etudiants du Maroc) et sous la direction de la « Voie démocratique basiste ».

Les mois d’avril et de mai 2008 ont permis de franchir une nouvelle étape au mouvement qui combat le régime réactionnaire et compradore de Mohamed VI.

Sur le campus de Al Cadi Ayyad de Marrakech, alors que les étudiants se mobilisaient en masse pour l’amélioration de leurs conditions d’études et la fin de la pression policière, ils ont dû faire face à la répression des forces royales.

Les étudiants luttent entre autres pour la démission du doyen, la fin de la note éliminatoire et contre la « Charte Nationale de l’Education et de l’Enseignement ». Dans la nuit du 26 au 27 avril, suite à l’intoxication de 22 étudiants une grande manifestation vers l’hôpital de plusieurs milliers d’étudiants a repoussé les forces de police de l’université. La lutte a été menée au coude à coude avec la jeunesse des quartiers populaires.

Le 14 mai l’UNEM appelait à une manifestation en direction de la présidence de l’université. Le régime monarchiste et sa police souhaitait prendre sa revanche en attaquant les étudiants en lutte. Un étudiant originaire de la ville de Demnât a été tué par la police, défénestré du 4ème étage de la cité universitaire. C’est le même scénario que le pouvoir assassin avait écrit en 2001 à Fès pour l’étudiant Hafid Bouabid.

Ces crimes sont passés sous silence dans tous les médias français. Au moment où la répression s’accentue au Maroc le silence du gouvernement français et des médias à ses ordres montre clairement le rôle de l’impérialisme français.

Quant à nous, étudiants anti-impérialistes partisans du syndicalisme de combat, nous saluons les étudiants marocains pour leur détermination.

Face à la répression il y a eu résistance et ce printemps marquera une date importante dans l’histoire du mouvement populaire du Maroc. Face à l’occupation du campus de Marrakech, les étudiants ont décidé de continuer la lutte dans les quartiers populaires. Le mouvement étudiant s’est alors trouvé comme un poisson dans l’eau au sein des masses populaires qui subissent de plein fouet la misère organisée. Cette jonction permet de résister au rouleau compresseur de la répression et indique la voie pour les victoires futures.

Nous saluons la lutte des étudiants du Maroc !

Nous saluons la mémoire de leurs martyrs !

A bas la réaction ! A bas l’impérialisme !

Vive la solidarité internationale des peuples !

 

AGEN , le 20 mai 2008

Partager cet article

Repost 0

commentaires