Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 13:42













Pour l'égalité des droits!

 

Soutenons la marche des 35 sans-papiers de Lille à Paris!

Acceuillons la marche des Ch'tis sans-papiers qui arrive à l'Universitéde Nanterre le vendredi 9 mai!

 

 

 

 

Le 19 avril 2008, 35 marcheurs et marcheuses sont partis de Lille pour arriver le 10 mai àParis, journée dédiée à la commémoration de la traite et de l'esclavage des noirs, crime contre l'humanité,journée d'une manifestation nationale des sans-papiers.

 

Les Ch'tis sans-papiers marchent pour la régularisation de tous les sans-papiers, pour le respect du droit d'asile, pour une France fraternelle aux antipodes du recyclage des idées xénophobes par le gouvernement. Chacune de leur étape est l'occasion de faire connaître leur cause et de créer des jonctions de luttes.

 

40 ans après mai 68, cette étapeà l'université, rappelle que les raisons de se révoltern'ont pas disparues, au contraire.

 

Cette initiative prend une dimension toute particulière à l'heure où la chasse à l'homme contre les immigrés est orchestrée par le gouvernement et s'intensifie, à l'heure où des défenestrations se multiplient sous la pression policière,mais à l'heure aussi, où les sans-papiers sortent, plusque jamais, de l'ombre pour revendiquer leurs droits légitimes.

 

Grève des travailleurs sans-papiers avec occupation de leur lieu de travail, lutte au sein même des centres de rétention: la lutte prend del'ampleur.

 

Dimension toute particulière de la marche à l'heure de la disparition d'Aimé Césaire,à qui la manifestation du 10 mai sera dédiée, et qui autour de 1950 a écrit quelques unes des plus belles pages de la lutte anti-coloniale. Cette disparition nous rappelle avec force que le colonialisme est lui aussi un crime contre l'humanité,que la soumission d'une partie de l'humanité par une autre ne peut être cautionnée.

 

C'est non seulement la soumission mais encore le harcélement, l'exploitation, l'humiliation que fait subir l'Etat aux sans-papiers. Avec la loi Hortefeux on assiste à une véritable chasse à l'homme qui se solde souvent parl a mort de sans-papiers tentant d'échapper aux policiers.C'est la course mortelle aux chiffres. Traqués, piégés jusque dans leur déplacement les plus anodins (dans les préfectures, aux abords des écoles, à la sortie des métros...), les sans-papiers vivent un véritable harcélement, duquel leurs enfants ne sont pas épargnés.Des rafles s'opèrent dans l'indifférence quasi-générale, la solidarité même avec  les sans-papiers est criminalisée.

 

Un décret ouvrirait la régularisation par le travail pour les branches d'activités nécessitant de la main-d'oeuvre. Or n'en déplaise à Hortefeux les sans-papiers sont avant tout des travailleurs qui payent d'ailleurs toutes les charges dues sans bénéficier d'aucune protection. Si la politique actuelle était réellement la régularisation par le travail quasiment tous les sans-papiers seraient régularisés. Il s'agit en réalité d'une politique de racket organisée par l'Etat.

 

Vendredi 9 mai les Ch'tis sans-papiers marqueront une étape de leur marche à la fac deNanterre où plusieurs étudiants sont sous le coup d'une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français). Les universités ne sont pas étanches au problème des sans papiers et bien souvent elles contribuent même à leur situation. A Nanterre par exemple, on exige des étudiants étrangers la présentation d'un titre de séjour alors que celui-ci ne peut être obtenu qu'avec la carte d'étudiant. Non-sens absolu qui créé chaqueannée de nouveau étudiants sans-papiers.

 

L'AGEN avec d'autres syndicats etforces progressistes organise l'accueil des marcheurs du CSP 59. La liaison de lutte entre le CSP 59 et les étudiants de Nanterre n'est pas nouvelle. Il y a quelques années, lorsque plusieurs universités connaissaient un mouvement de lutte des étudians tsans-papiers, nous avons rejoint en solidarité une des nombreuses occupations menée par le CSP 59 à Lille. 12ans de lutte du CSP 59 ont permis 7000 régularisations etmalgré l'objectif des Sarkozy et Hortefeux de briser ce mouvement en nommant le préfet Canepa, sa lutte continue à aller de l'avant.

 

Faisons du 9 mai à Nanterre un moment de convergence des luttes.

 

ON A RAISON DE SE REVOLTER CONTRE LES INJUSTICES!

 

DES PAPIERS POUR TOUS!

AGEN (POUR UN SYNDICALISME DE COMBAT)

Partager cet article

Repost 0

commentaires