Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 12:23
undefined















Le 27/02, à Tours, est organisée une journée de soutien aux 4 étudiants anti LRU, victimes de la répression. RDV à partir de 14 h à la fac des Tanneurs : débats, films, théâtre et concert

APPEL A LA SOLIDARITE TOURANGELLE : JOURNEE DE SOUTIEN AUX ETUDIANTS VICTIMES DE LA REPRESSION

Les citoyens en lutte contre la LRU (loi relative aux « Libertés et Responsabilités des Universités ») subissent encore aujourd'hui les conséquences d'une répression arbitraire. A titre de rappel, le Gouvernement n'a aucunement répondu à la principale revendication : l'abrogation de cette loi. Il s'est même offert le luxe de nous imposer le « plan réussite en licence » qui vise a materner les étudiants encore plus, au lieu de les encourager à se prendre en main. Une des particularités du mouvement anti-LRU passe par une répression sans précédent. On a pu remarquer l'utilisation démesurée des forces de l'ordre, tel un Gouvernement en guerre contre son propre peuple : Les grévistes sont suivis et épiés par la BAC. Les CRS chargent désormais la foule sans sommation. Les arrestations et les gardes à vue sont d'une extrême violence et sans aucun respect de l'individu. Quand le Gouvernement a compris que les étudiants étaient déterminés à aller jusqu'au bout de leur revendication, il a choisit de faire intervenir les CRS dans toutes les Universités avec la complicité de l'administration afin de déstabiliser le mouvement. La répression a un large champ d'action car elle touche l'intégrité morale et physique des citoyens. Elle s'exerce à divers niveaux : elle est à la fois policière, judiciaire, administrative et médiatique. Nous dénonçons l'utilisation abusive des forces de l'ordre en guise de réponse à la contestation sociale. Plus grave encore est de considérer ces interventions comme banales. Face au silence des pantoufles et au bruit des bottes, nous appelons à la résistance.

 

A Tours, quatre étudiants vont très prochainement passer en procès pour « incitation à la rébellion » (une étudiante a appelé au secours pendant que son copain se faisait arrêter), « dégradation volontaire grave » (jet de ballons de baudruche remplis de peinture sur les portes du MEDEF et de l'UMP) et « outrage à agents de la force publique à main armée » (un des ballons de baudruche précédemment cités ayant atteint les bottes de deux CRS). Il vont certainement récolter de grosses amendes, voire même de la prison avec sursis.

 

Une journée de soutien à ces étudiants se tiendra donc à la Fac des Tanneurs (salle Thélème) le mercredi 27 février. Dès 14h auront lieu des projections de films suivies de débats. Ensuite, à 17h, les IPI (Interventions Pestaculaires Idiotes) présenteront leur pièce de théâtre préparée au cours du mouvement du mois de novembre. Enfin, à partir de 19h, nous pourrons assister aux concerts de la Lutte en chantier (chorale militante), les Tribal'Timbanques (didgeridoo), les Salgamos (rock psyché), Émile Pylas (chanson engagée) et les Frottis de l'Espace (punk post-nucléaire). Toute la journée, vous trouverez sur place de quoi boire et manger. L'entrée est à prix libre, et tous les bénéfices serviront à payer les amendes sanctionnant les procès des étudiants interpelés. Cette journée sera l'occasion de construire une réflexion commune autour de la répression que subissent les mouvements sociaux, sur le bien-fondé de ces méthodes dignes d'une dictature, et sur différentes réactions possibles à cette répression. Tours, le 20/02/08
COMMISSION ANTIREPRESSION DE L'ASSEMBLEE GENERALE DES ETUDIANTS DES TANNEURS

Partager cet article

Repost 0

commentaires