Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 17:31

undefined




























Georges HABACHE nous a quittés, mais il n'est pas mort !

 

Les Palestiniens, les peuples arabes et les révolutionnaires de tous les pays sont en deuil depuis quelques jours car Georges HABACHE nous a quittés.

 

Ce révolutionnaire Palestinien nous a quittés en nous laissant un grand héritage de conséquence avec sa lutte, sa cause et sa seule raison d'être. Il a vécu avec la conviction que la libération de la Palestine et des autres pays arabes passe par une lutte acerbe contre l'impérialisme, le sionisme et la réaction arabe.

 

Durant toute sa vie, il a consacré son énergie et son savoir pour structurer la révolution palestinienne sur la théorie et la pratique révolutionnaire. Il savait en marxiste convaincu que l'impérialisme et l'ennemi sioniste allaient s'allier avec les compradores arabes pour liquider les ambitions et la stratégie de la libération nationale et sociale de la Palestine.

 

Son refus de capituler devant l'ennemi et face aux pressions des pays arabes et des puissances impérialistes a fait de lui la figure emblématique d'un peuple qui résiste à l'occupation par tous les moyens possibles en défiant la mort. L’organisation (F.P.L.P) qu'il a fondé et dirigé en grand chef militaire et en stratège politique hors pair s'est identifié à son combat et fait toujours, malgré les vicissitudes du moment, trembler tous les réactionnaires dans le monde.

 

Le docteur«EL HAKIM», comme aimaient l'appeler les révolutionnaires arabes, était un homme érudit, un guerrier tenace et un camarade modeste. Jamais, il n'a cherché à s'accaparer des réussites de l'organisation pour son éloge personnel. Pourtant, il a toujours su assumer les échecs et les déboires des méandres de la révolution palestinienne.

 

Il n'est pas mort, car la cause pour laquelle il s'est battu est toujours juste, c'est une question qui est posée à tous les révolutionnaires et elle est à résoudre.

 

Mais surtout, il n'est pas mort car il a laissé derrière lui les jalons de la lutte pour la victoire et une multitude de guerriers prêts à poursuivre son combat, car rien ni personne ne peut couvrir une montagne: Georges HABACHE en est une.



Georges HABACHE has left us, but he is not dead!



Palestinian, Arabic people and the revolutionary of all countries mourn since a few days because Georges HABACHE has left us.



This revolutionary Palestinian has deserted us by leaving behind a great heritage of after-effect with his battle, his cause and his simple
right to exist. He was born with the conviction that the liberation of
Palestine and other Arabic countries pass through an acerb fight against
imperialism, Zionism and the Arabic reaction.



All his life, he dedicated his energy and his knowledge to the theory
and the revolutionary practice in order to structure the Palestinian
revolution. As a convinced Marxist he knew that the imperialism and the
Zionist enemy would ally with the Arabic compradors to liquidate the
ambitions and the strategy of the national and social liberation of
Palestine.

His refusal to capitulate face to the enemy and face to the Arabic countries' pression and the imperialistic forces made him an emblematic figure of a folk which resists at the occupation with all its possibilities to shoulder the death.



The organisation (F.P.L.P.) which he founded and guided as a great
military chief and peerless political strategist related to his combat
and still makes, despite the present vicissitudes, every reactionary
in this world tremble.

 

Doctor "EL HAKIM", as the Arabic revolutionaries liked to call him,
was an erudite man, an insistent warrior and a humbled comrade. He
never tried to lay claim for prosperity of the organisation for his
personal plaudit. Nevertheless, he always knew how assume the failures and the disappointment of the Palestinian revolution.



He's not dead because the reason he fought for is still legitimate nowadays, it's a question which is posed to every revolutionary and which has to be dissolve.


But above all, he is not dead because he left behind him the marks of the fight for victory and lots of warriors ready to pursue his combat.
Nothing and moreover nobody can cover a mountain: Georges HABBACHE is one of them.



Partager cet article

Repost 0

commentaires