Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 20:36
front-uni.jpg
Contre la répression des mouvements sociaux : solidarité !

Les fermetures administratives décrétées par les présidents d’Universités n'ont  pas cessées depuis un mois, elles n’ont pour but que de mettre fin à la  mobilisation. En effet, ces fermetures empêchent la tenue des assemblées  générales qui sont le seul moyen pour les étudiants de se réunir, de prendre  des décisions collectives et de s’organiser. La FSE dénonce ces pratiques  visiblement concertées au niveau national qui ont pour seul but de casser la  grève.

Aux fermetures administratives s’ajoutent les recours aux interventions  policières comme à Montpellier III, Lyon II, Nantes, Nanterre, Rennes II,  Strasbourg, Pau, Paris 1 et 4… Sous prétexte de maintenir la sécurité ou de défendre la liberté d’étudier, les présidents d’Université n’hésitent pas à  recourir à des entreprises de sécurité privées, aux CRS et aux gardes mobiles  pour attaquer les piquets de grève. Ces méthodes sont inacceptables : elles sont  faites pour instaurer un climat de peur chez les étudiants et empêcher la  mobilisation.

Les arrestations ciblées se sont multipliées à Paris, Lyon ou encore Limoges lors de manifestations ou d’interventions policières sur les campus. Les syndicalistes sont particulièrement visés par ces arrestations, à Lyon ce sont un militant de Sud et un militant de la FSE qui viennent d'être arrètés.
La FSE dénonce ces pratiques et exige l’arrêt des poursuites à l’encontre des étudiants et des militants interpellés. Le gouvernement veut briser la grève étudiante et la mobilisation lycéenne naissante contre la LRU par la répression.

Nous ne nous laisserons pas faire !

A bas la répression et la criminalisation des mouvements sociaux !
Libération immédiate de tous les grèvistes et les manifestants emprisonnés !
Pas un syndicaliste ne doit être poursuivi !
Non aux fermetures administratives et aux interventions policières sur nos
campus !

Lien

Partager cet article

Repost 0

commentaires