Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 15:30
chereque-sarkozy-450x328.jpg



















Le SNESup et le SNASub Nanterre réaffirment leur pleine solidarité avec  le mouvement étudiant pour l'abrogation de la loi LRU. Ils s'associent  à la demande de banalisation, c'est-à-dire du remplacement des cours par des débats, conférences projections relatifs à la loi LRU, lors des journées d'action - à commencer par ce jeudi 6 décembre -, avec la possibilité accordée à tous les personnels de participer à ces  différentes initiatives.


Néanmoins, à la suite des affrontements survenus à l'entrée du bâtiment B ce lundi 3 décembre pendant l'assemblée générale des personnels, le SNESup et le SNASub Nanterre :

- condamnent tout recours à la violence, notamment les provocations  d'une minorité à l'encontre des agents de sécurité. Nous affirmons  notre solidarité pleine et entière avec le personnel de sécurité  lorsqu'il est lui-même victime de cette violence.

- mettent en garde les étudiants contre toute provocation.

- appellent les étudiants à d'autres moyens d'actions que les blocages, surtout quand, comme maintenant, ils sont devenus minoritaires et donc contre-productifs. Avec ces derniers, le débat ne porte plus sur le fond (en l'occurrence le contenu de la loi LRU), mais sur la forme d'action (blocage ou non).  Ils boutissent à la situation d'un centre universitaire "fantôme", où les étudiants ne viennent plus et où en conséquence, le débat de fond n'a pas lieu.

Le SNESup et le SNASub Nanterre demandent le retrait ou l'abrogation de la loi LRU et l'ouverture d'une large négociation sur la nécessaire réforme de l'enseignement supérieur, négociation qui n'a pas eu lieu du  fait du vote précipité de la loi Pécresse.

Enfin, ils appellent les personnels à se mobiliser largement lors de la  journée de grève et de manifestations du jeudi 6 décembre.

SNESup et SNASup

Lien

Partager cet article

Repost 0

commentaires