Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 18:42
affiche-naima.jpg































Avertis hier soir par des coups de téléphone de collègues, ou informés par des emails provenant de nos directions d’UFR, nous sommes une trentaine d’enseignants et de BIATOSS à  avoir été témoins des scènes violentes qui se sont déroulées sur le campus ce vendredi 30 novembre 2007 à 9h00.


Le communiqué de la Présidence relatif à ce sujet nous semble déformer considérablement la vérité des faits.

Le Président évoque dans son communiqué un rassemblement décidé hier jeudi par des personnels IATOSS exaspérés par les blocages.Ce rassemblement aurait été prévu comme pacifique et destiné à entamer un dialogue constructif avec les étudiants.

Or il s’est avéré que la Présidence a en fait demandé aux différentes directions d’UFR de relayer cet appel à l’ensemble des personnels IATOSS et à une sélection d’enseignants présupposés hostiles au blocage. Informés de manière directe ou détournée nous étions donc une trentaine à nous rendre sur les lieux pour témoigner des évènements et éviter les violences.

Nous ne pouvons que constater les points suivants :

- il ne s’est jamais agi de dialogue ni même de rencontrer les étudiants occupants,

- dès 9 heures les agents de sécurité ont dégagé par la force les étudiants qui filtraient l’entrée du bâtiment L et ne laissaient entrer que les personnels administratifs. Ils étaient assistés dès le départ d’un maître chien de l’entreprise CENTAURE, déjà présent sur le campus.

- Devant le bâtiment D, la manifestation pacifique s’est révélée être une opération coup de poing d’une grande violence, au cours de laquelle les enseignants qui s’interposaient ont été insultés, frappés, et menacés par certains agents de sécurité.

- Or l’accès au bâtiment D était ouvert par l’issue de secours de l’amphithéatre D1. Les conditions du dialogue étaient réunies puisqu’un débat sur la LRU y était organisé et que le Président en était informé (demande lui avait été formulée de banaliser la journée pour que tous les personnels puissent y assister).

- Certains manifestants ont d’ailleurs expimé leurs très vifs regrets au vu de la tournure des événements totalement contradictoire avec l’appel relayé sur l’intranet.

Il nous semble donc que la stratégie de la Présidence, favorable à la loi LRU, est d’opposer les différentes parties de la communauté universitaire : enseignants, IATOSS, étudiants. La Présidence cherche essentiellement à attiser ced oppositions, dont elle profite politiquement.

Il nous semble essentiel de sortir de cette logique stérile. La véritable violence faite à l’ensemble de la communauté universitaire, c’est la loi LRU.

Les personnels administratifs, enseignants et étudiants doivent ensemble renouer le dialogue actuellement brisé par le manœuvres de la Présidence et faire entendre leur voix face à l’attaque sans précédent que représente la LRU contre les statuts, l’indépendance et le fonctionnement collégial et démocratique des universités.

La journée de lundi doit permettre cette rencontre si personnels et enseignants y prennent leur place dans les réunions prévues :
- AG Etudiants/Personnels à 11 heures
- Assemblée Enseignants /BIATOSS à 14 heures,proposée par la Présidence elle-même.

Nous proposons de nous rencontrer dès 10 heures pour préparer ces rendez-vous. Les lieux ne sont pas encore fixés.

Signé : la trentaine d’enseigants et de personnels administratifs présents sur les lieux et réunis en amphithéatre C1.

Partager cet article

Repost 0

commentaires