Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • Le blog de AGEN (Association générale des étudiants de Nanterre)
  • : Pour un syndicalisme de combat.
  • Contact

Infos et citations

Nous devons bannir de nos rangs toute idéologie faite de faiblesse et d’impuissance. Tout point de vue qui surestime la force de l’ennemi et sous-estime la force du peuple est faux.


"La situation actuelle et nos tâches" (25 décembre 1947)  Oeuvres choisies de Mao Tsé-Toung, Tome IV




 
Dans l’histoire de l’humanité, toute force réactionnaire au seuil de sa perte se lance nécessairement, dans un ultime sursaut, contre les forces de la révolution ; et souvent, des révolutionnaires sont un moment induits en erreur par cette force apparente qui dissimule la faiblesse intérieure, ils ne voient pas ce fait essentiel que l’ennemi approche de sa fin et qu’eux-mêmes sont près de la victoire.

« Le Tournant de la Seconde guerre mondiale » (12 octobre 1942). Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, tome III.

Recherche

15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 23:47
Pour info

La FSU 92 dénonce avec force les brutalités policières qui se développent dans toute la France contre le mouvement étudiant.
Ainsi, à l’Université Paris X de Nanterre à deux reprises, le lundi 12 novembre et le mardi 13 novembre les forces de police s’en sont pris brutalement aux étudiants et aux personnels de l’Université, sans qu’aucun trouble à l’ordre public n’ait été constaté (nombreuses charges, brutalités, jets de gaz lacrymogènes). Ce comportement vis-à-vis des étudiants et personnels est proprement inadmissible. Le gouvernement semble s’être fait une spécialité de la culture de l’affrontement alors que partout il affirme sa volonté de dialogue social. En réduisant les enjeux de la politique universitaire à la seule question du blocage des universités, en pariant dangereusement sur les clivages qu’elle provoque, il vise par là même à masquer le profond mécontentement des étudiants, des enseignants et de personnels contre la Loi LRU du Ministre Pécresse . Malheureusement, de nombreux Présidents d’université (dont celui de Nanterre) ont développé des attitudes provocatrices qui justifient voire réclament les interventions policières.
L’AG très représentative de Paris X de Nanterre a d’ailleurs montré par ses votes que l’opposition à la Loi Pécresse dépasse largement la majorité qui s’était prononcée pour le blocage de l’Université (919 voix).
La FSU 92 soutient la position de ses syndicats (SNESUP et SNASUB) qui appellent à la solidarité avec les étudiants et à l’amplification du mouvement.
En effet cette Loi (votée en catimini pendant la période estivale sans que la communauté universitaire puisse véritablement peser sur les choix qu’elle engendre) représente bien une attaque majeure contre le Service Public d’enseignement supérieur et de la recherche (budgétaires, pédagogiques, scientifiques et politiques), elle signe le désengagement financier de l’Etat, met en place des dispositifs non démocratiques et remet en cause les statuts de la Fonction Publique. Les 1,8 milliards d’augmentation annoncés dans le budget ne bénéficie ni aux étudiants, ni aux personnels, ni aux universités (450 millions sont consacrés à l’augmentation des exonérations d’impôts, 470 millions sur un jeu d’écriture sur le paiement des retraites des personnels, 329 millions sont consacrés aux bâtiments, essentiellement Jussieu, Muhouse et le collège de France, 391 millions s’évaporent dans l’inflation). Il ne reste que 40 millions dévolus à la réussite en licence !
Le SNESUP de Paris X propose le lancement d’une pétition sur la loi LRU demandant son abrogation et la solidarité avec le mouvement étudiant en cours.
La FSU, L’UNEF, l’UNSA, le SGEN CFDT, la CGT, SLR, SUD appellent à faire du 16 novembre, un temps fort de protestation pour dénoncer le projet de budget 2008, étape importante pour préparer la journée de grève du 20 novembre
Elles appellent à un rassemblement le 16 novembre à 14 heures devant l’assemblée nationale.
La FSU 92 appelle l’ensemble des organisations syndicales du département à dénoncer les brutalités policières dont sont victimes les étudiants et les personnels, à soutenir le mouvement étudiant et universitaire en cours pour que soient proposés d’autres choix pour l’enseignement supérieur et que de véritables négociations soient engagées avec le mouvement étudiant et universitaire.
Robert RIQUOIS
Secrétaire Général de la FSU 92

Partager cet article

Repost 0

commentaires